.

 

;.

DÉFINITION DE L’ASSET MANAGEMENT

 

L’Asset management est un mode de pilotage et de développement de la compétitivité industrielle visant la meilleure adéquation entre la durée de vie d’un actif et son coût complet depuis sa conception jusqu’à son démantèlement.

Avec la nouvelle norme ISO 55000, de nombreux groupes industriels fortement capitalistiques ont décidés d’homogénéiser leurs pratiques en construisant un système de management des actifs qui tient compte de toutes les dimensions d’un actif et en impliquant tous les acteurs clés.

L’Asset management réconcilie 3 approches : économique, organisationnelle et opérationnelle, pour tirer le meilleur parti de l’ensemble des actifs de l’entreprise au service gestionde la valeur qu’elle cré.

           

 

Dans ce cadre, l’Asset management :

Structure la stratégie industrielle
Fédère les initiatives issues des différents leviers contribuant à la compétitivité industrielle
Dynamise l’excellence industrielle par la recherche permanente de performance des métiers de
..l’entreprise

 

 

QUELLES RÉPONSES AUX DÉFIS INDUSTRIELS TOUT AU LONG DE LA VIE D’UN ACTIF ?

 

LES 5 PRINCIPAUX BÉNÉFICES DE L’ASSET MANAGEMENT


 

1.Trouver de nouveaux gisements de progrès au moyen d’une grille d’analyse originale construite à partir de ratios interdépendants
Au travers d’indicateurs / ratios incluant les aspects organisationnels, techniques et économiques de la performance industrielle

 

2.Etablir un point de référence en terme de performance des pratiques propres à l’entreprise et à ses métiers mais aussi comparable aux meilleures pratiques internationales
Ceci permettant année après année de progresser et de maintenir une dynamique constructive aussi bien à très court terme qu’à long terme (5 ans et plus)

 

3.Donner du sens et de la cohérence aux actions de progrès
Au travers des stratégies d’investissement ou d’externalisation, de la fiabilité des équipements, du développement des compétences, de la performance des opérations (production et maintenance), de l’organisation des fonctions supports, de la gestion des risques, …

 

4.Favoriser un nouveau dialogue entre les opérations, la direction financière et la direction générale
Notions de partages d’objectifs, acceptation des contraintes réciproques

 

5.Fiabiliser l’information et son exploitation
Règles d’allocation des OPEX et CAPEX du groupe / BU / géographie, systèmes d’information (MES), …